L'information pour votre argent
Recevez chaque mois les actus de la banque en ligne.

 
ING Direct|Boursorama|La Net Agence|e.LCL|Monabanq|BforBank|Fortuneo|Hello Bank

Boursorama Banque

Des frais excessifs en cas de découvert

5 novembre 2009

Découverts bancaires : les banques dans le collimateur.

Seuls les frais appliqués par La Banque postale restent acceptables, voilà une des phrases relevées dans la presse, émise par Le magazine de l'Institut national de la consommation.

En effet, les commissions prélevées par les banques en cas de découvert sont jugées scandaleuses et illégales. (Dixit le magazine 60 millions de consommateurs)

Alors que des lois sont proposées et votées sur les crédits à la consommation, que de nouvelles banques en ligne (par nouvelles, comprenez beaucoup) voient le jour et que la législation vient contrôler tous les produits bancaires, il a été mis en exergue qu’il y a beaucoup trop d’abus sur les commissions prélevées par les banques en cas de dépassement.

Ces découverts bancaires et les frais qui y sont imputés peuvent se comparer à des véritables crédits et les banques classiques ou en ligne gonflent trop souvent la note.
Les agios sont couplés à des taxes sur les moindres dépassements de seuil autorisé. Un marché juteux pour les banques.

Le magazine 60 Millions de consommateurs» estime que les commissions devraient être incluses dans le calcul des taux d'intérêt globaux (TEG). Selon la législation en vigueur, le TEG attaché à un crédit ne peut pas dépasser le taux d'usure. Des plafonds largement dépassés par certaines banques.

Cela semble être des pratiques hors la loi, selon la Fédération bancaire.
Les banques sont censées intégrer tous les éléments obligatoires pour le calcul du TEG.

Le taux pratiqué par les banques ne peut donc dépasser le seuil de l'usure fixé par la Banque de France.