L'information pour votre argent
Recevez chaque mois les actus de la banque en ligne.

 
ING Direct|Boursorama|La Net Agence|e.LCL|Monabanq|BforBank|Fortuneo|Hello Bank

Boursorama Banque

Euro croissance : Le nouveau contrat d’assurance vie - 25 nov. 2013

25 novembre 2013

Euro croissance : Le nouveau contrat d’assurance vie

L’assurance vie a été longtemps le produit d’épargne préféré des français. Majoritairement, garantie sur des fonds en euros, cette enveloppe fiscale représente généralement 40 % de leur patrimoine financier.

Cependant, ces derniers temps, leur rémunération n’allait gère plus haut qu’un livret A ou d’un plan épargne logement... Le nouveau mécontentement des français sur ce produit a incité le gouvernement à engager une réflexion sur un nouveau contrat : le contrat euros-croissance

Il existe aujourd’hui deux types de contrat d’assurance vie :

- le contrat en euros dont la rémunération est sûre mais faible sur du long termeà cause d’une base d’investissement sur les obligations ou titres souverains.

- le contrat multi-support qui permet d’allier unité de compte (sicav ou autres fonds dynamiques) et support en euros pour un minimum de garanti dans le contrat.

Avec la conjoncture actuelle, le gouvernement souhaite soutenir l’économie et la croissance. Afin d’encourager les français à investir avec leurs fonds propres, il s’est intéressé au vivier le plus précieux d’épargne financière : l’assurance vie.

En revanche, il fallait faire investir les français dans des domaines qui importent au soutien de l’économie par exemple les actions des PME ou les entreprises de taille intermédiaire.

Toutefois après les mauvais souvenir des contrats DSK qui avaient été un succès dans les années 2000 mais qui après de crack de ces derniers temps ont « hérissé les cheveux » de beaucoup de détenteurs. Il fallait repenser le contrat d’assurance vie multi-support.

Le contrat euros croissance est un contrat d’assurance multi-support c’est-à-dire avec une partie en euros et une partie dynamique dite unité de compte (soit sous forme d’OPCVM, soit d’actions) avec une garantie de capital si les fonds restent immobilisés pendant au moins 8 ans. Attention si vous retirez avant cette période, aucune garantie n’est appliquée ce qui n’était pas le cas aujourd’hui.

Chaque contrat aura une possibilité d’arbitrage entre le fond en euros et le fond en unité de compte à condition qu’au moins 33% du contrat reste en unité de compte. La technicité de ce type de produit existait effectivement depuis quelques années en revanche sans les avantages fiscaux sur la transmission de 2014.

Concernant la fiscalité du contrat, bien entendu, vous pourrez transformer vos contrats et garder l’antériorité fiscale de vos anciens contrats.

Ces nouveaux contrats promettent sur du long terme une rémunération plus attractive, car les assureurs n’étant pas obligés de garantir le capital peuvent investir sur des fonds plus risqués, certes, mais plus rémunérateurs. Masqué sous une volonté de faire apparaitre des produits nouveaux correspondant plus à la volonté des français et aider les assureurs à garantir un capital, le nouveau produit d’assurance vie permet à l’état de faire investir aux français là où il en a le plus besoin pour relancer l’économie...en contrepartie de promesse fiscale.